La recette secrète du CV parfait par MyInternshipAbroad


    Le CV fait partie intégrante de la candidature. Véritable reflet du candidat, le recruteur met environ 6 secondes pour se faire une idée (source : The Ladders). Selon les pays, les formats varient. Les coachs de MyInternshipAbroad vous livrent leurs meilleurs conseils afin de rédiger un CV anglophone parfait qui séduira les entreprises.

    La structure en 7 étapes

    Nos coachs vous livrent point par point la structure d’un CV anglophone.

    Etape 1 : Personal data

    C’est ici que vous indiquerez votre identité et que vous vous présenterez brièvement.

    Etape 2 : Career Planning

    Votre objectif professionnel doit tenir en deux ou trois phrases. Il s’agit d’une accroche qui présente vos qualités par rapport au poste convoité. Vendez-vous !

    Etape 3 : Work experiences

    Mettez en avant vos expériences professionnelles en prenant soin de détailler ce que vous avez fait. Quel était votre rôle ? Comment avez-vous travaillé ?

    Etape 4 : Education

    Les formations universitaires sont mises à l’honneur. Gardez à l’esprit que nos cursus ne sont pas les mêmes à l’étranger, il est donc essentiel d’ajouter une petite description qui explique brièvement le contenu des formations.

    Etape 5 : Professional skills

    Il s’agit ici de mettre en lumière vos compétences professionnelles qui gravitent autour de votre spécialité. Vous maîtrisez des logiciels mentionnés dans l’offre ? Placez-le ici !

    Etape 6 : Miscellaneous

    Il s’agit du « divers ». Dévoilez au grand jour votre personnalité. Par le biais de vos loisirs et vos centres d’intérêt, vous montrez que vous êtes quelqu’un d’unique. Evitez donc les banalités.

    Etape 7 : References

    Les recruteurs demandent aux candidats de fournir deux ou trois personnes à contacter pour en apprendre un peu plus sur les profils. Si vous ne souhaitez pas indiquer les coordonnées, n’hésitez pas à mentionner « references available upon request ».

    Les conseils pour bien le remplir

    Maintenant que vous avez vos grandes catégories, les coachs vous proposent des astuces pour les compléter correctement.

    Les informations personnelles

    Ces éléments n’ont pas leur place. Aucun recruteur ne s’attardera sur votre date de naissance, votre adresse postale ou encore votre situation familiale. C’est même quelque chose qui pourrait le rendre mal à l’aise. Alors on reste soft avec son nom et prénom et un moyen de nous contacter.

    La photographie

    Les recruteurs anglo-saxons sont très vigilants sur ce point. Pour éviter la discrimination, il est déconseillé d’ajouter cet élément.

    Les expériences

    Les responsables des ressources humaines cherchent avant tout de l’engagement. Ils attachent une grande importance aux verbes d’action qui prouvent votre prise d’initiative et votre pouvoir d’exécution.

    Les activités annexes

    Les « hobbies » englobent aussi bien les sports, les associations auxquelles vous adhérez, les petits jobs… Encore une fois, mettez en avant les actions menées et les résultats obtenus.

    Tips de coach

    En complément de ces précieuses astuces, nos coachs vous livrent leurs meilleurs « tips » pour que votre CV soit optimal vis-à-vis des attentes des recruteurs étrangers.

    Les mots-clés

    L’utilisation de mots clés est fondamentale pour faire ressortir sa personnalité. Le but est de montrer que vos points clés professionnels et vos traits de caractère fusionnent avec l’entreprise à qui le CV est destiné.

    La personnalisation de ces mots clés en fonction de l’offre à laquelle le candidat postule permet de se faire remarquer et de ne pas passer à la trappe.

    L’équivalence des écoles

    Dans cette logique, il vaut mieux mettre en gras des notions importantes plutôt que le nom de votre école. Peu importe les établissements français, même les plus prestigieux, les recruteurs internationaux ne les connaîtront sûrement pas.

    Des exemples de CV

    Les coachs peuvent vous fournir des exemples de CV en anglais. C’est toujours plus facile de se faire une vraie idée de ce qui est attendu lorsque ce dernier est visuel. Vous pourrez vous en inspirer afin de ne rien oublier et de coller parfaitement aux attentes.

    Le fond et la forme sont donc à soigner pour réussir un CV anglophone. Ces conseils sont applicables pour toutes les offres d’emploi et peuvent vous être utiles toute votre vie. En les suivant, vous aiguillerez le recruteur qui cernera votre personnalité et vous rangera directement sur la pile des « oui ».  Prêt à décrocher votre stage à l’étranger ?