04 88 14 80 35Contactez-nous

LE BLOG

TOUS NOS CONSEILS POUR TROUVER UN STAGE À L'ÉTRANGER

Comment rédiger un CV international efficace ?

Parfois, on pense qu’un CV international n’est qu’une pale traduction de notre CV français. Et pourtant, des codes spécifiques doivent être utilisés pour construire un CV international efficace. Tu cherches des conseils pour te démarquer ? En voici quelques-uns.

Le resume et le CV : quelles différences ?

Le Curriculum Vitae en anglais se dit resume. Et pourtant, les deux mots désignent des documents différents. Le CV, ailleurs qu’en France, ne connait pas de restriction. Il peut s’étaler sur deux pages sans problème. On y détaille les études suivies, les professionnelles,.. Tous les parcours significatifs qui peuvent aider l’employeur à cerner le profil du candidat. Il est courant, dans les pays étrangers, de rentrer dans le détail de chaque mission et d’expliquer tout ce que l’on a pu réaliser.

En revanche, le resume doit se tenir sur une seule page. Court, concis et bref, il est en réalité un résumé du CV. Dans ce document, on cible les compétences et les réalisations les plus importantes. C’est souvent celles qui sont liées directement au poste pour lequel on candidate. C’est un aperçu rapide mais qualitatif de ce que tu peux offrir à l’entreprise.

Tout dépend du pays dans lequel tu postules, certains apprécient le resume. A contrario, L’Angleterre, l’Irlande, l’Europe ou encore l’Australie sont plus axés sur un CV bien détaillé de plusieurs pages.

Mettre en avant les compétences linguistiques

Tu postules à une annonce en tant que Français. La langue parlée dans l’entreprise choisie n’est donc pas forcément ta langue natale. Pour prouver que tu as autant de mérite qu’un candidat local, il est important de mettre en avant tes compétences linguistiques.

Sois le plus honnête possible car, dans tous les cas, le recruteur va vite déceler ton niveau. Utilise l’échelle définie par le Cadre Européen Commun de Référence pour justifier de ton niveau. Il classe, d’A1 à C2, la maîtrise d’une langue.

Si tu as effectué, par le passé, un séjour linguistique ou bien si tu es parti à l’étranger avec un visa, pense à le noter. C’est un atout qui jouera en ta faveur. C’est une preuve qui montre que tu es capable de t’immerger dans un environnement étranger sans aucun problème.

Utiliser la bonne langue

Si tu postules pour un stage en Amérique latine et que le pays a pour langue principale l’espagnol, ton CV devra bien évidemment être rédigé en espagnol. De même pour un CV à destination d’une entreprise anglophone.

Si l’entreprise est française mais implantée à l’étranger, réfère toi à la langue de l’annonce. Si cette dernière est rédigée en français, tu peux alors te permettre d’envoyer un CV français. Garde bien en tête que les employés peuvent être des étrangers et dans le lot le recruteur peut s’y trouver. S’il reçoit un CV qu’il ne comprend pas, ta candidature peut atterrir directement à la poubelle.

Photo ou pas photo ?

En France, la coutume veut que les CV soient agrémentés d’une jolie photo du candidat. Lorsque les recruteurs reçoivent un curriculum vitae sans cliché, ils peuvent rester dubitatifs et ne pas donner suite. Heureusement ce n’est pas le cas dans toutes les entreprises.

Dans certains pays cette pratique provoque l’effet totalement inverse. Mettre une photo est mal perçu dans des endroits comme les Etats-Unis, le Canada ou encore la Nouvelle-Zélande. Les entreprises se méfient et ne veulent pas être accusées de discrimination par rapport à telle ou telle apparence. Alors on réserve son plus beau sourire pour l’entretien !

Si toute fois tu veux tout de même montrer ton minois, tu peux toujours indiquer l’URL de ton profil LinkedIn. Il pourra être consulté par l’employeur s’il souhaite en savoir plus sur toi.

CV international, comment plaire aux recruteurs étrangers

CV international : comment plaire aux recruteurs ?

Les petits détails qui font toute la différence

Selon où tu postules, tu dois connaître les bases de la candidature relatives à la destination.

Si tu as choisi le Japon, les règles sont assez strictes et une structure prédéfinie existe. Elle se nomme le rirekisho et tu peux trouver des modèles dans certaines librairies, ou autres grands magasins. Le CV doit être écrit à la main, de manière propre et à l’encre noire. L’envoi du CV par la Poste se fait dans une grande enveloppe car il ne faut plier aucun document. Pour gagner du temps on a tendance à vouloir photocopier le CV mais les Japonais exigent un document original.

En Europe aussi les structures divergent selon les pays. Prenons l’exemple de l’Allemagne où en plus de rester factuel, le CV doit être construit d’une manière claire. En un coup d’œil, le recruteur doit avoir compris l’ensemble des informations importantes. De plus, en Allemagne on date et on signe son CV.

Les pays comme les Etats-Unis adorent demander des références. Il s’agit de lettres de recommandation, rédigées par d’anciens employeurs. Elles sont censées mettre en avant les compétences et autres qualités du candidat. Les recruteurs se sentent rassurés et plus en confiance devant une candidature qui comportent des références. 2 ou 3 suffisent, pas la peine de démarcher tous tes anciens patrons ! Ne triche pas non plus car il se peut que ton futur recruteur appelle les personnes en question.

Une bonne relecture

Lorsqu’on rédige en français, il se peut que des coquilles se glissent dans nos documents. C’est la même chose dans une langue étrangère et c’est encore plus facile de faire des fautes. Pour éviter d’envoyer un CV avec des fautes d’orthographe ou de grammaire, fais-toi relire !

Si tu connais une personne native ou bilingue, c’est encore mieux. Elle pourra également te donner des conseils sur la structure et même remarqué des petites choses auxquelles tu n’aurais même pas songé. On pense à l’indicatif du numéro de téléphone par exemple. Si tu donnes ton numéro de mobile français, n’oublie pas le +33 devant.

Tu as désormais les clés en main pour rédiger un bon CV international sans tomber dans le piège de la traduction littérale. Le CV est le premier document envoyé, il s’agit donc de ta carte d’identité. Plus il est soigné, mieux tu seras perçu. Il ne te reste plus qu’à candidater aux offres qui t’intéressent et d’espérer décrocher un entretien. Bonne chance !

Bannière Liste des offres
Articles recommandés
Vous recherchez un stage à l'étranger ?