Comment rédiger un CV international efficace ?


    🕒 Lecture 5 minutes

    Une erreur fréquemment commise lors des recherches d’un stage à l’étranger est de penser qu’une simple traduction de notre CV français suffira à faire un CV international efficace. Bien au contraire ! Il est primordial d’appliquer quelques bonnes pratiques qui vous permettront de postuler à l’international avec un CV performant. En voici quelques-unes.

    Quelles différences entre un résumé et un CV ?

    En anglais, le Curriculum Vitae se dit resume. Et pourtant, les deux mots désignent des documents différents.

    Un Curriculum Vitae peut tenir sur plusieurs pages

    Le CV, dans beaucoup de pays, ne connait pas de restriction. Il peut s’étaler sur deux pages sans problème. On y détaille les études suivies, les expériences professionnelles, les hobbies…

    Tous les parcours significatifs qui peuvent aider l’employeur à cerner le profil du candidat doivent être inscrits sur le CV. Il est ainsi courant de rentrer dans le détail de chaque mission et d’expliquer tout ce que l’on a pu réaliser.

    Le résumé pour aller au cœur du sujet

    En revanche, le “resume” doit tenir sur une seule page. Court, concis et bref, il est, comme son nom l’indique, un résumé du CV. Dans ce document, on cible les compétences et les réalisations les plus importantes. Ce sont souvent celles qui sont directement liées au poste pour lequel on candidate.

    Le “resume” est un aperçu rapide mais qualitatif de ce que tu peux offrir à l’entreprise.

    Savoir quand utiliser l’un et l’autre

    Naturellement, tout dépend du pays dans lequel tu postules.

    Dans quels cas utiliser le résumé ?

    En Espagne, en France et en Amérique du Nord, le “resume” d’une page est toujours préconisé. Les responsables RH passent très peu de temps sur les candidatures et demandent à avoir accès aux points essentiels en un seul coup d’œil.

    Selon une étude du cabinet de recrutement Robert Half, les recruteurs français passent entre 1 et 3 minutes sur un CV.

    Dans quels cas utiliser le CV ?

    A contrario, dans certains pays anglo-saxons : l’Angleterre, l’Irlande ou encore la Nouvelle-Zélande par exemple, les recruteurs demanderont à recevoir un CV bien détaillé de plusieurs pages. Idem en Amérique Latine et en Allemagne.

    Enfin, en Australie, Inde et Afrique du Sud, les deux termes sont utilisés sans distinction particulière.

    Les bonnes pratiques du CV international

    Mettre en avant les compétences linguistiques

    Il est important de mettre en avant tes compétences linguistiques. Sois le plus honnête possible car, dans tous les cas, le recruteur va vite déceler ton niveau. Utilise l’échelle définie par le Cadre Européen Commun de Référence pour justifier de ton niveau. Il classe, d’A1 (débutant) à C2 (expérimenté), la maîtrise d’une langue.

    Si tu as effectué, par le passé, un séjour linguistique ou bien si tu es parti à l’étranger dans le cadre d’un visa vacances travail, pense à le noter. C’est un atout qui jouera en ta faveur et une preuve démontrant ta capacité à t’immerger dans un environnement étranger sans aucun problème.

    Utiliser la bonne langue

    Cela peut paraître évident et pourtant, beaucoup de candidats pensent encore qu’un CV en anglais est suffisant. Si tu postules pour un stage en Amérique latine,ton CV devra probablement être rédigé dans la langue de Cervantès.

    Dans le cas où l’entreprise est française mais implantée à l’étranger, réfère toi à la langue de l’annonce. Si cette dernière est rédigée en français, tu peux alors te permettre d’envoyer un CV en français.

    Photo ou pas photo ?

    En France, jusqu’à très récemment, la coutume voulait que les CV soient agrémentés d’une photo du candidat. Aujourd’hui, il n’est plus éliminatoire de faire parvenir une candidature sans photo, les entreprises étant de plus en plus vigilantes quant aux accusations de discrimination à l’embauche.

    À l’inverse, mettre une photo est mal perçu dans des pays comme les Etats-Unis, le Canada ou encore la Nouvelle-Zélande. Les entreprises se méfient et ne veulent pas être accusées de discrimination par rapport à telle ou telle apparence. Alors on réserve son plus beau sourire pour l’entretien !

    Si toute fois tu veux montrer ton joli minois, tu peux toujours indiquer l’URL de ton profil LinkedIn. L’employeur pourra s’y référer s’il souhaite en savoir plus sur toi.

    CV international, comment plaire aux recruteurs étrangers
    CV international : comment plaire aux recruteurs ?

    Les petits détails qui font toute la différence

    Encore une fois, selon où tu postules, tu dois connaître les règles de base de la candidature.

    Si tu as choisi le Japon, les conventions sont assez strictes et une structure prédéfinie existe. Elle se nomme le Rirekisho. Tu peux trouver des modèles dans certaines librairies ou autres grands magasins.

    Le CV doit être écrit à la main, de manière propre et à l’encre noire. L’envoi du CV par courrier postal se fait dans une grande enveloppe car il ne faut plier aucun document et il est interdit de transmettre une photocopie.

    En Europe aussi, les structures divergent selon les pays. En Allemagne par exemple, on date et on signe son CV.

    Les pays comme les Etats-Unis adorent demander des références. Il s’agit de lettres de recommandation, rédigées par d’anciens employeurs. Elles sont censées mettre en avant les compétences et autres qualités du candidat.

    Les recruteurs se sentent rassurés et plus en confiance devant une candidature qui comportent des références.

    Une bonne relecture

    Lorsque l’on rédige en français, il se peut que des coquilles se glissent dans nos documents. C’est la même chose dans une langue étrangère. Pour éviter d’envoyer un CV avec des fautes d’orthographe ou de grammaire, fais-toi relire !

    Si tu connais une personne native ou bilingue, c’est encore mieux. Elle pourra également te donner des conseils sur la structure et même remarquer des petites choses auxquelles tu n’aurais même pas songé comme l’indicatif téléphonique.

    CV international : qu’en est il du design ?

    En panne d’inspiration ? Il existe de nombreux outils pour créer ton CV international.

    Des templates faciles à modifier

    Aujourd’hui, les logiciels “classiques” de traitement de texte (Microsoft Office, Pages d’Apple ou le logiciel libre Open Office), proposent des modèles de CV plus ou moins basiques mais faciles à modifier.

    Les plateformes de création en ligne

    Si tu as envie de te démarquer sans pour autant passer des heures à changer une police, tu peux toujours passer par plateformes en ligne telles que Canva, OnlineCV, ou encore CVdesigner. Leurs designs sont beaucoup plus aboutis et les possibilités de personnalisation nombreuses.

    Sortir des sentiers battus

    Enfin, en fonction du poste auquel tu candidates, n’hésite pas à laisser libre court à ton imagination tout en respectant les normes. Les recruteurs apprécieront un CV original, preuve de ta créativité et de tes compétences. Par exemple : un lego à ton effigie, un mini jeu vidéo ou encore un emballage de tablette de chocolat !

     

    Tu as désormais les clés en main pour rédiger un bon CV international sans tomber dans le piège de la traduction littérale. Le CV est le premier document envoyé, il s’agit donc de ta carte d’identité. Plus il est soigné, mieux tu seras perçu. Il ne te reste plus qu’à candidater aux offres qui t’intéressent et d’espérer décrocher un entretien. Bonne chance !