Stage en Suisse : tout ce qu’il faut savoir


    Vous êtes tenté de rejoindre la Suisse pour faire votre stage de fin d’année ? Bonne idée ! Bordée par l’Italie, la France, l’Allemagne, l’Autriche et le Liechtenstein, la Suisse attire tant par sa diversité culturelle que par son niveau de vie. Les Suisses disposent de la plus haute espérance de vie au monde et serait classé parmi les villes les plus agréables au monde. Il fait bon vivre en Suisse. Alors partant pour l’aventure ? C’est parti !

    Les avantages de la Suisse

    Faire son stage en Suisse est une chance énorme ! Chaque année le pays accueille plusieurs stagiaires venus du monde entier. En effet, le système éducatif de la Suisse permet aux stagiaires de bénéficier d’une réglementation claire en ce qui concerne leur période de stage. Les offres de stage ne sont pas abondantes mais elles concernent des domaines divers et variés.

    Ainsi en tant que stagiaire étranger, vous bénéficiez des droits en vigueur dans le pays. La rémunération est une obligation, et celle-ci peut dépasser les 1 000 € jusqu’à quasiment 2 000 € par mois selon les entreprises. Le salaire moyen du salarié sera bien plus important qu’en France, mais il est corrélé au coût de la vie qui est aussi plus élevé que dans l’hexagone.

    Quel statut pour le stagiaire ?

    Concernant la protection sociale, tout ressortissant européen peut bénéficier, sur présentation de sa carte européenne d’assurance-maladie, des mêmes prestations que les Suisses en matière de sécurité sociale. Cette carte permet par ailleurs de ne pas être redevable de la cotisation obligatoire du salarié pour la caisse maladie. Durant toute la période de stage, l’employeur cotise pour les risques d’accident en entreprise, ainsi vous êtes protégés.

    Toutefois souscrire à une assurance santé est vivement conseillé pour tout autre problème durant votre séjour en Suisse.

    Concernant le travail du stagiaire, celui-ci est très réglementé, vous ne pourrez travailler plus de 50 heures par semaine en moyenne peu importe votre statut ou vos missions. Autrement dit, les heures supplémentaires pour un stagiaire ne sont pas autorisées au sein des entreprises !

    Les démarches avant le départ

    Partir en Suisse lorsque l’on est français est quelque chose de bien plus facile que s’expatrier aux Etats-Unis par exemple. En effet ici, il n’y a pas besoin de visa. Les démarches sont simples, rapides et ne coûtent pas grand-chose. La Suisse fait partie de l’espace Schengen.

    Autant dire que les étudiants français n’auront pas trop de mal à se déplacer ou venir effectuer leur stage que ce soit dans ce pays ou dans les 25 autres états européens qui ont signé cet accord. Seuls trois points sont à prendre plus sérieusement en compte, si l’on veut trouver un stage en Suisse, bien que le quatrième étant plus une option :

    • La durée du stage doit obligatoirement être supérieure à 3 mois
    • L’enregistrement auprès des autorités locales dans la période de 14 jours suivant votre arrivée
    • Détenir la carte européenne d’assurance maladie
    • Souscrire à une assurance santé selon les cantons qui le demandent

    Le stage en Suisse nécessite des règles peu strictes qui permettent de se déplacer librement dans le pays. Les salaires sont souvent très intéressants et l’expérience acquise est très prometteuse pour le futur des étudiants.