Quelle réglementation pour un stage en Angleterre ?


    🕒 Lecture 3 minutes

    Tu l’auras sans doute remarqué, les conditions de stage à l’étranger ne sont pas du tout les mêmes qu’en France. Que ce soit au niveau du salaire, des heures travaillées, des extras… Chaque pays a sa propre législation. Il est conseillé de s’informer au maximum sur toutes les démarches à effectuer, mais également sur tes droits afin de commencer ton stage dans les meilleures conditions. C’est pourquoi nous nous aventurons en Angleterre, première destination des étudiants français pour leur stage, afin de te préparer au mieux avant le grand départ.

    Les types de stage

    En Angleterre, plusieurs sortes de stage coexistent. Nous en notons 2 qui marquent principalement le pays, selon la saison de l’année et la nature de l’étudiant.

    Le Summer Internship

    Il se traduit par des stages courts qui durent plusieurs semaines entre 1 et 3 mois maximum. Il commence généralement à la fin de l’année universitaire afin de confronter les nouveaux jeunes diplômés aux situations réelles en entreprise. De fin juin à fin août, les étudiants ont la possibilité de participer à ces sessions de stage d’été.

    Ces stages ne sont pas obligatoires mais vivement recommandés pour tous les étudiants souhaitant s’insérer rapidement dans la vie active. En effet, seuls les meilleurs candidats auront la chance de pouvoir intégrer l’entreprise à plus long terme. Ce qui constitue une réelle opportunité d’emploi. De plus, lorsqu’on part en stage dans le cadre universitaire, de nombreux avantages financiers sont proposés. Il ne faut pas hésiter une seule seconde avant qu’il ne soit trop tard !

    Londres est l’endroit idéal pour tenter le summer internship. Les entreprises sont nombreuses à se porter volontaires pour accueillir des étudiants déjà bien formés théoriquement. Cette expérience promet une formation professionnelle en immersion totale et la découverte de missions différentes. Tu peux également en profiter pour te constituer un réseau professionnel à l’étranger en participant à des événements en lien avec l’entreprise.

    Le Graduate Program

    Il est d’une durée généralement plus longue que le summer internship, supérieure à 3 mois, et peut s’étendre jusqu’à 5 ans suivant les entreprises. Cette expérience professionnelle est composée d’une ou plusieurs missions à destination des jeunes diplômés ou professionnels. A la fin du programme, il n’est pas rare qu’un contrat à durée indéterminée soit proposé par la direction. Le Graduate Program est réservé aux étudiants ayant obtenu un niveau BAC+5. 

    Il s’agit en d’autres termes d’un booster de carrière pour les jeunes diplômés sélectionnés parmi les meilleurs. Ils appartiennent à l’entreprise comme tous les autres employés mais ils bénéficient d’un accompagnement complet et assez fort. Le but est de fidéliser les étudiants dès le départ, afin qu’il trouve sa place et qu’il reste au sein de l’entreprise.

    La rémunération

    Si tu envisages de faire ton stage en Angleterre, sache que les offres non rémunérées sont très fréquentes. Aussi, il faut bien comprendre sur quelle base est calculée la rémunération du stagiaire :

    Ais déjà en tête qu’il n’y a aucune différenciation entre un salarié classique et un stagiaire du point de vue salaire légal. Aussi, la rémunération différenciera en fonction de l’âge, mais aussi selon différents critères comme le secteur d’activité de l’entreprise, le type d’organisation etc… Chaque profil est étudié au cas par cas, il n’y a pas de base ou de schéma spécifique.

    Tous les stages ne sont pas pour autant rémunérés. En effet, ceux de moins d’1 an dans le cadre d’une formation, ne sont pas soumis à la rémunération légale. Ne sois pas surpris si on ne te propose aucun salaire. Cependant, de plus en plus d’entreprises comprennent les difficultés que les étudiants éprouvent pour vivre en parallèle de leur stage et participent alors aux frais de logement, de repas, de transport avec pour certains une petite rémunération en plus.

    Le temps de travail

    En Angleterre, le stagiaire travaille exactement comme un salarié, c’est à dire qu’il possède les mêmes droits et obligations que ce dernier.

    En d’autres termes, un stagiaire ne doit pas excéder 48 heures de travail par semaine (hormis certains secteurs). Les horaires hebdomadaires avoisinent 35-40 heures de travail selon la convention établie. Si tu vois que sur ton contrat la plage horaire dépasse ce quota là, pose des questions et demande à ce que cela soit “révisé”.

    Par ailleurs, les jours fériés en Angleterre sont moins important qu’en France avec respectivement 8 jours contre 11 jours au sein de l’hexagone. Les Anglais sont moins friands de ponts et de week-end à rallonge comme on peut le retrouver chez nous. Alors prépare-toi à ne pas chômer mais à en apprendre beaucoup.

    Faire un stage en Angleterre est une opportunité unique mais cela ne se fait pas sans une adaptation propre au pays. Bon tout ceci n’est qu’administratif, tu n’auras aucun mal à très vite trouver ta place.