04 88 14 80 35Contactez-nous

LE BLOG

TOUS NOS CONSEILS POUR TROUVER UN STAGE À L'ÉTRANGER

Partir en stage à New-York : quel budget prévoir ?

S’envoler pour la Big Apple est une chance unique de débuter une carrière à l’international. Comme pour tout départ, le budget peut devenir un frein pour le candidat au stage à New-York. Revue des différents budgets à prévoir pour réussir au mieux son séjour à l’étranger.

Rejoindre les 35 000 Français

Lorsqu’il est question d’évoquer la destination idéale, qui fait tant rêver aux Etats-Unis, New-York revient continuellement dans la bouche des touristes. La quartier de Times Square et ses incommensurables gratte-ciels font de New-York la cité idyllique pour découvrir le bouillonnant American Dream. Ce n’est pas pour rien qu’elle est fréquemment appelée la « ville qui ne dort jamais ». Mais, New-York n’est pas qu’une destination accueillante pour des touristes temporaires. C’est aussi une ville qui comporte bon nombre d’opportunités professionnelles immanquables. Les secteurs d’activité à New-York sont essentiellement ceux de la finance (la New York Stock Exchange), de la mode (la Fashion Week) mais aussi les domaines de la communication et de la publicité.

C’est un fait : New-York est la ville américaine la plus appréciée des Français. Comme pour poursuivre la bonne entente franco-américaine symbolisée par le don de la Statue de la Liberté par le peuple hexagonal dès la fin du XIXème siècle. A New-York, le nombre de Français expatriés ne cessent d’augmenter chaque année. Depuis les années 2000, il a même doublé pour s’établir à près de 35 198 personnes en 2017. Ce qui représente une hausse de +6,5% par rapport à l’an 2016 (33 043 Français). La vie new-yorkaise dépeinte dans la série Friends est ainsi plus prisée que celles de Los Angeles (30 419) et de San Francisco (25 526), arrivant respectivement deuxième et troisième des villes qui comptent le plus d’expatriés Français. Une bonne partie des Français implantés à New-York travaillent dans le domaine porteur de la finance (20%). Parmi ceux qui partent sans l’optique de travailler, 15% se révèlent être des étudiants.

Un budget variable selon la durée du séjour

La question du budget est primordial pour tout départ à l’étranger. Que ce soit pour un stage, pour un séjour linguistique ou pour un job d’été, aucun candidat ne peut faire l’impasse dessus. Pourtant, cette question peut freiner plus d’une personne candidate à l’exil temporaire. Le budget dépendra essentiellement de la durée du séjour du stagiaire. En effet, un stage de deux mois ne coûtera pas aussi cher qu’une période portant sur une année.

L’autre question que doit se poser un futur stagiaire est celle de son train de vie. Les dépenses annexes pour les loisirs et les activités peuvent vite grimper. Elles sont pourtant essentielles pour ne rien rater de son stage new-yorkais. Le site internet Le Cout de l’expat permet d’y voir plus clair sur les dépenses possibles aux quatre coins du globe. C’est un guide utile pour estimer un budget en fonction de plusieurs critères.

Enfin, le budget alloué à un stage à New-York repose aussi sur le caractère rémunératoire du stage. Aux Etats-Unis, les entreprises n’ont pas l’obligation de rémunérer leur stagiaire. La législation outre-Atlantique concernant les stages est, par ailleurs, assez pauvre. Cela vient du fait que la pratique des stages n’est pas autant répandue qu’en France. Cependant, des offres de stage à New-York proposent des indemnisations pouvant aller de 200 à 500 dollars par mois.

Les réservations de vol

Après avoir obtenu son visa J-1, il est temps d’effectuer ses réservations de vol. S’y prendre à la dernière minute serait une erreur pouvant occasionner des frais inutiles. En effet, les prix peuvent grimper très vite. Dès les dates de début et de fin de stage connues, il faut s’atteler à rechercher ses billets d’aller et de retour. Pour une réservation prise six mois à l’avance, il faut compter près de 500 euros pour un aller et un retour sans escale. Pour optimiser les prix, il est important de comparer les offres des différentes compagnies. Le nombre d’escale peut, par exemple, faire baisser les prix de manière significative. Deux vols avec escale peuvent ainsi revenir à 350 euros.

Le logement à New-York

L’hébergement sera le premier poste de dépense d’un stagiaire à New-York. Par rapport à Paris, le coût mensuel d’un studio classique est plus cher de +77,70%. Si le stagiaire habite dans la région lyonnaise (+243,10%) ou marseillaise (+288%), la différence est encore plus flagrante. En effet, un studio d’une chambre en dehors du centre-ville de New-York peut revenir à près de 1400 euros par mois. Pour éviter de payer 8 400 euros en loyer pour un stage de six mois, il est recommandé de privilégier la colocation ou l’hébergement chez l’habitant. Il faut compter au moins 450 euros par mois pour la plus simple des locations à partager. Les entreprises d’accueil ont parfois des bons plans pour se loger. En effet, certaines d’entre elles proposent des avantages en nature comme la prise en charge totale ou partielle du logement.

Les transports en commun

Les transports en commun sont souvent indissociables du lieu de stage et de l’hébergement. L’idéal est de trouver un logement qui soit proche de son lieu de stage afin d’éviter les frais supplémentaires. Mais, New-York est une grande ville, sept fois plus grande en termes de superficie que Paris (783,8 km² contre 105,4 km²). Le bus, le métro ou encore les navettes deviennent essentiels pour se déplacer à travers les cinq arrondissements que comptent la ville (Manhattan, Brooklyn, Queens, le Bronx et Staten Island). Un pass mensuel de transport partagé à New-York revient à environ 101,95 euros. Pour un stage de six mois new-yorkais, il faut ainsi prévoir environ 611,70 euros de budget alloué au transport en commun. Comme le logement, l’entreprise d’accueil peut financer totalement ou en partie les frais en transports d’un stagiaire.

Les consultations médicales

Les Etats-Unis sont réputés pour être les champions du monde des tarifs de santé. Et, ce n’est pas une bonne nouvelle en cas de pépin. Evidemment, c’est à souhaiter à personne tant les séjours d’hospitalisation peuvent se facturer en milliers d’euros. D’après Le Coût de l’expat, une consultation chez un médecin généraliste de la Big Apple se chiffre à 196,20 euros. C’est loin, très loin, des 25 euros que requiert une consultation médicale classique en France. Pour pallier les éventuels problèmes sanitaires, il est recommandé de souscrire à une assurance voyage.

Loisirs et autres plaisirs

Un stage à New-York ne doit pas être uniquement dédié au travail temporaire. En effet, pour vivre une aventure inoubliable, il est important de découvrir et visiter les alentours. New-York est une ville riche de lieux incontournables à voir. La découverte de la vie locale a cependant un coût. Il faut compter près de 13 euros pour une place de cinéma dans les salles obscures new-yorkaise. La “ville qui ne dort jamais” compte près de 49 restaurants typiquement français. La baguette, le champagne, le fromage ou encore le pain au chocolat sont des produits qui intéressent les New-Yorkais et les expatriés français. Pour un menu dans un restaurant modeste new-yorkais, il faut compter une quinzaine d’euros. Le portefeuille d’un stagiaire préférera certainement les menus des fast-foods américains, réputés moins chers qu’en France (environ 7 euros).

En résumé, il est essentiel de prévoir son budget à l’avance. Les postes principaux de dépense (vol, logement et transports en commun) exigent un budget minimum de 10 000 euros pour un stage de six mois à New-York. Avant d’envoyer un stagiaire aux Etats-Unis, l’ambassade américaine basée à Paris aide le futur expatrier à établir son budget. Une preuve de solvabilité doit être présentée pour valider son séjour. Les bénéfices à tirer d’un stage aux Etats-Unis sont, eux, inestimables : aventure inoubliable, début d’une carrière à l’international et augmentation de l’employabilité aux termes des études.

Bannière Liste des offres
Recent Posts
Vous recherchez un stage à l'étranger ?